Partager:
20 juillet 2019

Bouchette

La Petite école de rang de Bouchette s’impose

La Petite école de rang de Bouchette se taille une place de plus en plus de choix dans les rangs des attractions touristiques qui mettent en valeur les richesses de la Vallée-de-la-Gatineau. (photo: 3155, gracieuseté Lucie Bruneau)

Yves Carle, Collaboration spéciale

 Les expositions temporaires. Durant toute la saison estivale, le comité de la Petite école vous invite à visiter une belle exposition de 20 courtepointes anciennes, dont quelques-unes faites avec des vieilles soutanes de curé.  Également au menu: exposition de photographies anciennes de Bouchette et de Cameron.  (photo: (photo 835) gracieuseté – Lucie Bruneau).
Les expositions temporaires. Durant toute la saison estivale, le comité de la Petite école vous invite à visiter une belle exposition de 20 courtepointes anciennes, dont quelques-unes faites avec des vieilles soutanes de curé. Également au menu: exposition de photographies anciennes de Bouchette et de Cameron. (photo: (photo 835) gracieuseté – Lucie Bruneau).
Une nouveauté cette année à la Petite école : les sorties scolaires, qui font augmenter l’affluence des visiteurs. Des élèves du 3e cycle du primaire du Christ-Roi font connaissance avec les façons qu’avaient les enseignantes pour enseigner aux enfants les matières scolaires. Possibilité de visiter avec son groupe en septembre. (photo: 1-2, gracieuseté Geneviève Morneau ou 4972, gracieuseté Lucie Bruneau, au choix)
L’exposition permanente. Le cœur du projet: l’exposition permanente avec une classe des années 1930 comme on les connaissait à l’époque: les affiches pour l’écriture attachée, les photos montrant les enseignantes dans leur milieu de travail, les livres anciens, la possibilité aussi de feuilleter les minutes des archives des commissaires d’école. (photo: (photo 3109)gracieuseté – Lucie Bruneau).
L’augmentation de l’affluence. Cette année, un groupe de l’ADERQ a visité aussi la Petite école de rang: ici, des gens de Gatineau en congrès se sont déplacés pour faire la connaissance de cette belle école de rang. (photo: 4800, gracieuseté – Lucie Bruneau).
Partager:

Yves Carle, Collaboration spéciale

À ne pas manquer