Partager:
3 octobre 2019

Rallye automobile

Olivier Martel : un fier représentant de Maniwaki

Après de bonnes performances au Rallye Défi de Montpellier, les coureurs automobiles Olivier Martel et Vincent Hubert se préparent à leur prochain défi : le Rallye de Charlevoix.

Jordan Maheu , pigiste

Les pilotes Olivier Martel et Vincent Hubert participeront au Rallye de Charlevoix les 18 et 19 octobre prochain (photo : gracieuseté – Olivier Martel).
Les pilotes Olivier Martel et Vincent Hubert participeront au Rallye de Charlevoix les 18 et 19 octobre prochain (photo : gracieuseté – Olivier Martel).

Au volant de leur Subaru WRX STI 2002 « complètement modifiée pour le rallye », le duo Martel-Hubert a décroché la 2e position au Championnat du Québec (RSQ) et la 6e position au Championnat des Rallyes de l’Est canadien (CREC) lors du Rallye Défi de Montpellier qui avait lieu au début du mois de septembre.

C’est le Rallye de Charlevoix qui sera le prochain défi des deux pilotes. La compétition aura lieu les 18 et 19 octobre.

« On aimerait se classer de bonne façon dans le Championnat du Québec. On veut faire au moins un top 3 dans le Championnat du Québec. On aimerait aussi avoir un bon pointage dans le Championnat canadien, mais ça dépend tout le temps parce que la compétition est assez forte. Notre force est de rester dans le chemin sans trop casser. C’est de cette façon-là que l’on vient à bout de monter au classement », a dit Olivier Martel.

Ce prochain défi ne leur est toutefois pas inconnu. Ils y ont participé l’année dernière. Olivier Martel estime cependant que leur expérience ne sera pas nécessairement un avantage sur les autres compétiteurs étant donné l’imprévisibilité des chemins sur terres battues.

« Ce sont des chemins sur terres battues alors ça peut changer. On ne sait pas si ce sont les mêmes chemins que l’an passé. La journée avant la compétition, on fait de la reconnaissance. On peut passer deux fois dans chaque trajet de courses. On prend nos notes et on les applique pendant la course. Le but est de prendre les meilleures notes possibles pour rouler le plus vite possible avec les notes qu’on a », a-t-il dit.

Subaru WRX STI

Olivier Martel est le propriétaire de son véhicule de rallye depuis maintenant trois ans. Malgré le fait qu’il s’agit de sa première auto de rallye, ce dernier n’y affiche pas d’attachement particulier.

« Si j’en ai une meilleure qui se présente, on va la changer. Je n’ai pas vraiment de sentiment pour ça, mais c’est sûr que j’ai le sentiment de ne pas vouloir la “ scrapper ”. Notre but est de rouler le plus vite possible tout en restant dans le chemin. Il y a des fois que je me dis que je pourrais rouler plus vite, mais j’aime mieux finir mes rallyes et garder l’auto en un morceau », a-t-il confié.

Rallye Perce-Neige

Initialement, l’intention derrière l’achat du véhicule était de représenter Maniwaki lors du Rallye Perce-Neige. Depuis, Olivier Martel a eu la piqure du sport. Lui et son coéquipier ont commencé à compétitionner à d’autres rallyes. Ils y représentent fièrement leur région.

« À la base quand on a acheté ça, c’était pour faire le Rallye Perce-Neige. On l’a fait et on s’est mis à faire d’autres rallyes ailleurs, mais c’est sûr que notre but premier est de performer localement et de pouvoir être là en tant que compétiteur quand le mois de février arrive », a mentionné le coureur automobile.

Son amour pour le Rallye Perce-Neige ne date pas d’hier.

« J’ai regardé le Rallye Perce-Neige pendant plusieurs années. Ça passe juste en arrière de la cour de chez mes parents. C’est là que j’ai vu ça pour la première fois. En tant que spectateur, j’aimais ça, mais je voulais être dans le char. C’est là qu’on est rendu. »

Partager:

Jordan Maheu , pigiste

  • Courriel

À ne pas manquer