Partager:
7 août 2019

Maniwaki

Sous le charme, l’entraîneur Benoit Beauchamp demeure avec les Forestiers

Arrivé en renfort avec les Forestiers de Maniwaki en milieu de saison de l’hiver dernier, l’entraîneur-chef Benoit Beauchamp reprendra les rênes de l’équipe sénior AA pour la prochaine saison.

Jordan Maheu , pigiste

Benoit Beauchamp continuera son travail derrière le banc des Forestiers de Maniwaki (photo: gracieuseté – Forestiers de Maniwaki).
Benoit Beauchamp continuera son travail derrière le banc des Forestiers de Maniwaki (photo: gracieuseté – Forestiers de Maniwaki).

« L’an passé avant l’arrivée de Benoit, on était compétitif, mais ça n’allait nulle part au niveau des victoires. On avait, si ma mémoire est bonne, sept défaites en ligne. De l’arrivée de Benoit jusqu’à la fin de la saison, on avait la meilleure fiche de la ligue. […] Pour nous, c’était une formalité qu’il revienne », a fait savoir le trésorier des Forestiers de Maniwaki, Éric St-Amour.

Un parcours victorieux

M. Beauchamp est un entraîneur expérimenté et ayant une réputation de gagnant. Il a été derrière le banc des Montagnards de Sainte-Agathe-des-Monts évoluant dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJQ) pour 211 parties de saison régulière. Il y a cumulé 165 victoires ce qui fait de lui un des trois entraîneurs-chefs les plus victorieux de l’histoire de la LHJQ.

Ce parcours victorieux lui a valu une réputation de gagnant à travers la province. Au courant de la saison morte, l’entraîneur aurait d’ailleurs reçu une offre pour un poste d’entraîneur adjoint pour une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Il l’a refusé. Deux équipes de la LHJQ l’auraient aussi contacté pour un poste d’entraîneur-chef. Il a également décliné ces offres.

Son choix : Maniwaki

C’est l’organisation des Forestiers de Maniwaki et la ville même de Maniwaki qui l’ont charmé. Il a alors pris la décision de continuer l’expérience pour au moins une autre année.

« L’organisation de Maniwaki est une grande famille. J’ai été traité comme un roi et les gens sont professionnels. Maniwaki n’a pas tous les outils que certains clubs ont dans la ligue comme le budget et le bassin de joueurs, mais Maniwaki a le cœur à la bonne place. J’ai fait un choix sentimental », a expliqué l’entraîneur-chef des Forestiers de Maniwaki, Benoit Beauchamp.

Charmé par la passion des partisans

L’entraîneur Beauchamp s’est aussi dit surpris de l’engouement et de la passion des partisans de Maniwaki envers leur équipe. Rappelons qu’en moyenne un millier de spectateurs assistaient la saison dernière aux parties de l’équipe.

« Il y a environ 4 000 de population là-bas, ce qui veut dire que le quart de population vient voir le match. C’est grandiose », a souligné l’entraineur-chef.

M. Beauchamp désire d’ailleurs créer un sentiment d’appartenance plus fort entre les partisans et les joueurs de l’équipe sénior. Il a mentionné que plusieurs activités seront organisées pour rapprocher les joueurs de la communauté.

« Je veux faire des Forestiers une organisation de hockey. Je veux que les Forestiers soient associés avec la communauté. Il va y avoir une association très agréable avec le hockey mineur. Il va y avoir un service de parrainage des joueurs vis-à-vis les clubs du hockey mineur », a-t-il affirmé.

Décision difficile

La décision de choisir entre toutes ces options a tout de même été « extrêmement difficile » pour Benoit Beauchamp. Il a précisé qu’il ne faisait pas une croix sur une éventuelle carrière d’entraîneur à un niveau supérieur, mais que pour la prochaine saison, il voulait se concentrer sur les Forestiers de Maniwaki.

Son retour avec les Forestiers est pour une lui une occasion de continuer à être un guide pour ses joueurs et non plus un enseignant. Il demeure bien sûr le même entraîneur avec un seul but en tête : gagner.

« Je suis un entraîneur patient, mais qui a des limites. Je suis un gagnant. Tout le monde va te dire que Benoit Beauchamp va trouver un moyen de gagner », a-t-il affirmé.

Portrait de la prochaine équipe

« Les partisans peuvent s’attendre à avoir une bonne équipe sur la glace et une bonne structure derrière le banc. Je le répète, les autres clubs dans cette ligue-là ont beaucoup plus d’outils. Le premier outil est le budget. L’équipe de Maniwaki n’est quand même pas une organisation riche. On a aussi un bassin de joueurs limité », a affirmé Benoit Beauchamp lorsque questionné sur les attentes des partisans.

M. Beauchamp désire apporter des améliorations du côté de l’alignement. Il espère, entre autres, avoir une meilleure défensive sous la main.

« On peut s’attendre à un nouvel alignement. Il va y avoir un camp d’entraînement et des postes vont être en jeu. Je m’attends à avoir une meilleure défensive. Tout simplement, un meilleur alignement pour essayer de s’améliorer, mais, dans la mesure que le coffre d’outils le permet », a-t-il expliqué.

Il est important de noter que tout récemment la Ligue de hockey sénior A de l’Outaouais (LHSAO) a été rebaptisée la Ligue de hockey sénior AA du Québec (LHSAAQ).

Partager:

Jordan Maheu , pigiste

  • Courriel

À ne pas manquer