Partager:
20 juillet 2019

Projet d’art urbain: Maniwaki s’expose!

L’art et la culture en avant-plan au centre-ville de Maniwaki

La Ville de Maniwaki a dévoilé le 11 juillet dernier la première phase de son projet d’art urbain «Maniwaki s’expose!» au centre-ville sur la rue Des Oblats. Ce projet vise à stimuler et élargir le rayonnement culturel de la ville, à lui forger une personnalité culturelle unique ainsi qu’à la rendre plus conviviale et attirante.

Jordan Maheu , pigiste

Une bannière, dont la technique est inspirée de celle d’une fresque, est exposée sur le mur extérieur du Centre sportif Gino Odjick. Elle dépeint une partie de l’histoire de la ville de Maniwaki (photo: Jordan Maheu – Le Choix Vallée-de-la-Gatineau).
Une bannière, dont la technique est inspirée de celle d’une fresque, est exposée sur le mur extérieur du Centre sportif Gino Odjick. Elle dépeint une partie de l’histoire de la ville de Maniwaki (photo: Jordan Maheu – Le Choix Vallée-de-la-Gatineau).

«De plus en plus, les résidents et les villégiateurs cherchent des infrastructures comme ça à visiter. On avait fait une consultation où les gens nous demandaient de maximiser nos infrastructures. On a une belle ville, mais on va la rendre encore plus belle et attrayante. En même temps, c’est bon pour l’économie de la région. En donnant l’exemple, peut-être que d’autres suivront, parce qu’on a une belle Vallée-de-la-Gatineau, mais il faut travailler fort pour la rendre attrayante», a mentionné la mairesse de la ville de Maniwaki, Francine Fortin.

Diverses installations et projets d’art public ont alors été déployés à l’occasion de la première phase du projet d’art urbain. Une fresque représentant les faits historiques qui se sont passés à Maniwaki au fil des années a été réalisée par les infographes Jessica Robitaille et Émélie Cadieux. L’œuvre est exposée sur le mur extérieur du Centre sportif Gino Odjick.

«On a choisi des parties de notre histoire qui rappellent aux gens de bons souvenirs. En regardant la fresque, certaines personnes vont se reconnaître à travers diverses activités qui avaient été faites il y a quelques années dans la ville de Maniwaki», a dit Francine Fortin.

Ce projet d’art mural vise notamment à sensibiliser les citoyens aux arts, à la culture et au patrimoine. Il vise également à développer la vie artistique, renforcer l’identité régionale et développer le sentiment d’appartenance.

La fanfare de Maniwaki est l’événement représenté dans la fresque qui a particulièrement attiré l’attention de Mme Fortin. Elle dit en avoir de «très beaux souvenirs».

Une bouteille qui ne sera pas à la mer

Une installation des artistes Samuelle Desjardins et Mathieu Fecteau a aussi été placée sur les rives de la rivière Désert. L’œuvre fabriquée à partir de centaines de bouteilles de plastique recyclées soulève notamment un questionnement sur ces objets de plastique qui, dans plusieurs coins du monde, finissent dans les cours d’eau et la nature.

Espace citoyens Maniwaki

Ces mêmes artistes sont aussi derrière l’espace citoyens situé aux abords de la rue des Oblats près de la passerelle piétonnière verte surplombant la rivière Désert. On peut y apercevoir une installation de grandes lettres de couleurs épelant «Maniwaki». Les résidents et les visiteurs sont invités à s’y reposer. Un des objectifs du projet était d’ailleurs de faire ressortir l’identité de la région par le biais des arts publics.

Vandalisme

Avant même l’annonce officielle de l’espace citoyens, l’endroit a été victime de vandalisme. La mairesse Fortin s’en est dit attristée et elle a tenu à souligner qu’aucun acte de vandalisme ne sera toléré et que la présence policière a été augmentée dans le secteur.

«On n’acceptera pas le vandalisme à Maniwaki surtout quand on met des efforts comme ça pour embellir la ville et donner de nouvelles infrastructures à la population», a déploré Francine Fortin.

Un travail acharné

Peu de temps s’est écoulé entre la fin des inondations et l’annonce du spectacle de Matt Lang. Les employés de la Ville de Maniwaki ont dû redoubler d’efforts pour nettoyer et embellir la ville afin d’accueillir convenablement le chanteur.

«On est sorti des inondations le 19 juin et on apprenait qu’on pouvait avoir Matt Lang en spectacle la même journée. Du 19 juin à aujourd’hui, il n’y a pas beaucoup de temps qui s’est écoulé et mes employées ont répondu à l’appel en se donnant corps et âme pour que tout soit mis en place et que la ville soit propre pour que Mathieu en soit fier», a expliqué la mairesse Fortin.

Des priorités pour la Ville

L’art et la culture sont des priorités pour la Ville de Maniwaki a fait savoir la mairesse.

«Sans culture, il n’y a pas de vie. On a une culture importante à Maniwaki et on est choyé d’avoir l’aide d’un monsieur qui connait bien l’histoire de la ville en monsieur François Ledoux. Il nous aide vraiment dans toutes les recherches que l’on fait et il restera avec nous par rapport à la corporation du Centre d’interprétation», a-t-elle mentionné.

À ce sujet, la mairesse a tenu à rectifier certaines inquiétudes de la part des citoyens. Elle a souligné que la Ville de Maniwaki continuera à travailler en collaboration avec M. Ledoux, et donc, la corporation du Centre d’interprétation.

Le projet d’art urbain a été développé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec et de la Ville de Maniwaki, dans le cadre de l’Entente de développement culturel 2018-2020 de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau.

Pour la première phase du projet d’art urbain, l’ensemble de ce qui avait été prévu a été réalisé. La suite du projet s’étalera sur plusieurs années.

Une installation fabriquée à partir de centaines de bouteilles de plastique recyclées a été installée sur les rives de la rivière Désert (photo: Jordan Maheu – Le Choix Vallée-de-la-Gatineau).
Une installation de grandes lettres de couleurs épelant «Maniwaki» a été installée aux abords de la rue des Oblats près de la passerelle piétonnière verte surplombant la rivière Désert (photo: Jordan Maheu – Le Choix Vallée-de-la-Gatineau).
Partager:

Jordan Maheu , pigiste

  • Courriel

À ne pas manquer