Partager:
12 juin 2019

Festival de la pêche de Maniwaki

Un succès malgré la relocalisation exceptionnelle

La Ville de Maniwaki se réjouit de la participation d’une centaine de personnes à la 16e édition du Festival de la pêche ayant eu lieu dans le stationnement de Mani-Jeunes le 8 juin dernier. Un total de 1 600 truites arc-en-ciel a été relâché dans la rivière Désert et 60 permis de pêche ont été remis à des enfants de 6 à 17 ans de Maniwaki et de la Vallée-de-la-Gatineau.

Jordan Maheu , pigiste

La mairesse de Maniwaki, Francine Fortin, était présente à la 16e édition du Festival de la pêche (photo: gracieuseté – Ville de Maniwaki).
La mairesse de Maniwaki, Francine Fortin, était présente à la 16e édition du Festival de la pêche (photo: gracieuseté – Ville de Maniwaki).

L’activité a exceptionnellement eu lieu dans le stationnement de la maison de jeunes Mani-Jeunes en raison de la fermeture à la circulation de la rue des Oblats à la suite de la crue des eaux. Les jeunes n’ont alors pas pu pêcher et l’ensemencement de truites arc-en-ciel et de truites brunes dans la rivière Désert n’a pas été accessible au public. Rien de cela n’a toutefois affecté la participation de la population selon la technicienne en loisirs de la Ville de Maniwaki, Michèle Côté.

«On est vraiment content de la participation étant donné qu’on a été obligé de changer le lieu de l’événement en raison de la crue des eaux. Les gens ont bien compris et personne n’était déçu de ne pas pouvoir pêcher. Ils comprenaient la situation», a mentionné la technicienne en loisirs de la Ville de Maniwaki, Michèle Côté.

Malgré tout, une formation de pêche en ville et un atelier avec les agents de la Faune et la Sûreté du Québec ont entre autres été organisés en plus de l’animation des gens de Mani-Jeunes et de la remise de prix de présence du Club Optimiste de Maniwaki.

«En recevant leur permis de pêche, les jeunes avaient aussi une canne à pêche. Puis le Club Optimiste de Maniwaki avait aussi pour plusieurs centaines de dollars de prix de présence. Ç’a un peu fait oublier le fait que les jeunes ne pouvaient pas pêcher. En plus avec la belle journée qu’on avait, on pense bien qu’ils ont pu aller pêcher dans d’autres cours d’eau au courant de la journée», a expliqué Michèle Côté.

Les jeunes de Maniwaki ont été priorisés pour la remise des 60 permis de pêche. Mme Côté a précisé que c’est le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) qui détermine le nombre de permis de pêche distribués. La technicienne en loisirs explique que l’objectif du festival est d’initier à la pêche sportive les enfants de 6 à 17 ans de la Vallée-de-la-Gatineau.

«En leur délivrant un permis gratuit valide jusqu’à leurs 18 ans, l’objectif du festival est d’augmenter et de favoriser la pêche sportive en Outaouais chez les jeunes», a dit Michèle Côté.

Partager:

Jordan Maheu , pigiste

  • Courriel

À ne pas manquer