Partager:
11 juin 2019

Maniwaki

Le Rendez-vous aérien de retour pour une quatrième année

De nombreux avions se sont rassemblés sur le tarmac à l’occasion de la 4e édition du Rendez-vous aérien de l’aéroport de Maniwaki. Le beau temps et le ciel bleu étant favorables, l’achalandage d’avions et de pilotes a ravi petits et grands toute la journée.

Lyne Bélisle , Pigiste

Démonstration d’un CL 415 de la SOPFEU (photo: Jocelyn Galipeau – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
Démonstration d’un CL 415 de la SOPFEU (photo: Jocelyn Galipeau – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).

Pour plusieurs, le 9 juin 2019, il s’agissait d’une occasion de voir de près des aéronefs de plusieurs modèles et d’avoir l’opportunité d’échanger avec les pilotes d’ici et d’ailleurs, principalement du Québec et de l’Ontario.

Qu’ils soient néophytes, amateurs ou vétérans, certains visiteurs se sont offerts une envolée soit en hélicoptère ou en aéronef alors que d’autres ont pu visiter l’habitacle du pilote d’un avion de la Société é de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

Hailey, sept ans et Haiden, quatre ans, ont eu un plaisir fou à simuler être aux commandes de l’avion de la SOPFEU.

Un rendez-vous aérien à ne pas confondre avec un spectacle aérien

Nathalie Fortin, membre du comité organisateur précise que «depuis quatre ans déjà, la régie intermunicipale de l’aéroport de Maniwaki (RIAM) rassemble des aviateurs et constructeurs d’aéronefs dans le cadre d’un rendez-vous aérien qui cible des activités sur l’aviation récréative et sportive».

Le Rendez-vous aérien a spécifiquement été créé pour réunir la communauté des pilotes. Denis Bonhomme, président, ajoute que l’aéroport est un élément très important et essentiel au développement économique de la région; tout autant pour promouvoir son attractivité que son développement. Depuis quelques années, l’aéro-tourisme prend de l’ampleur sur le territoire.

Pour les fervents ainsi que pour les adeptes d’aviation, la piste fait 1 524 mètres de longueur et 45 mètres en largeur. Une dimension peu négligeable pour une piste d’atterrissage. Les gens ont été témoin d’une impressionnante démonstration d’un CL 415 de la SOPFEU.

Un port d’escale prisé pour les pilotes de l’extérieur

Depuis l’inauguration de l’aéroport de Maniwaki, plusieurs pilotes inscrivent à leur horaire le Rendez-vous aérien de Maniwaki. C’est le cas de Lindsay Lefaivre et d’Allan Paige, respectivement de Cobden et de Tillonsburg (Ontario): «(…) Nous nous faisons un devoir de venir à tous les ans surtout lors du Rendez-vous aérien. L’aéroport est superbe et très accommodant. La région est magnifique, encore plus vu d’en haut (…)».

Sécurité aérienne d’abord et avant tout

Qui pense circulation aérienne doit automatique penser contrôleur aérien. Vincent Charron assume rigoureusement, de toute évidence, cette tâche et son rôle dans le secteur de la sécurité aérienne.

«(…) Il est de mon devoir de faire en sorte que notre espace aérien demeure sécuritaire. Je suis responsable de la circulation aérienne ici aujourd’hui. J’autorise le décollage et l’atterrissage de chaque aéronef, donne des autorisations d’accès et fournis des instructions aux pilotes (…)», précise ce dernier.

Au Rendez-vous aérien de Maniwaki, tous, incluant les bénévoles, ont reçu une formation en sécurité et sont prêts à toutes éventualités. Sur place, ambulance, pompiers, pinces de désincarcération, etc., sont présents.

Les avions légers de pilotes visiteurs ont ravi le public (photo: Jocelyn Galipeau – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
Les pilotes présents venaient principalement du Québec et de l’Ontario (photo: Jocelyn Galipeau – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
Un tour d’hélicoptère (photo: Jocelyn Galipeau – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
Partager:

Lyne Bélisle , Pigiste

Lyne Bélisle

  • Courriel

À ne pas manquer