Partager:
6 juin 2019

Société d’aide au développement des collectivités (SADC) Vallée-de-la-Gatineau

AGA: les résultats triennaux révèlent un bilan remarquable

C’est lors de son AGA, tenue le 28 mai à l’Auberge du draveur de Maniwaki, que l’équipe de la SADC Vallée-de-la-Gatineau a dévoilé ses résultats triennaux dans le cadre d’une présentation de haut calibre, éducative, informative et très professionnelle.

Lyne Bélisle , Pigiste

Pierre Monette, directeur général, a pris le temps de donner des explications détaillées (photos: gracieuseté – SADC)
Pierre Monette, directeur général, a pris le temps de donner des explications détaillées (photos: gracieuseté – SADC)

Des investissements qui ont permis à 48 entreprises de la région de créer ou de maintenir près de 400 emplois. La SADC a également appuyé 33 entreprises du territoire avec son programme Soutien aux petites entreprises (SAPE).

André Galipeau, président du conseil d’administration de la SADC a expliqué : « Je suis fier des résultats atteints au cours des trois dernières années et nous sommes prêts à relever les défis de développement pour les années à venir. »

Pierre Monette, directeur général de la SADC a étalé en long et en large les résultats du Rapport annuel 2018-2019. Ne laissant rien au hasard, le rapport décrit dans les moindres détails, avec chiffres à l’appui, le bilan d’une réussite, ainsi que les défis et les efforts qui seront déployés pour le développement économique local.

Les investissements de l’année se terminant au 31 mars 2019 dans les entreprises du territoire qui se sont chiffrés à 541 295 $ ont contribué aux investissements de 2 742 714 $ des trois dernières années. Ces investissements de la SADC ont généré des investissements totaux de 2016 à 2019 de près de 5 M $. Ces résultats sont d’autant plus probants quand on les lie aux résultats d’une enquête de Statistique Canada qui démontre que les entreprises qui font affaire avec une SADC ou un Centre d’aide aux entreprises (CAE) au Québec ont un meilleur taux de survie, créent plus du double d’emplois, augmentent plus rapidement leur masse salariale et leurs ventes. En ce qui a trait au SAPE, par ses contributions totales de 84 049 $ pour des projets en innovation, relève, technologie de l’information, développement durable, entrepreneurship féminin et autochtone ont entrainé des investissements totaux, par la SADC et les entreprises participantes, de 132 038 $.

Service-conseil aux entrepreneurs

Favorisant un transfert de connaissances utiles et nécessaires à la croissance des entreprises et, dans un souci de supporter le développement de celles-ci, la SADC offre non seulement un service d’accompagnement, celle-ci organise aussi différents ateliers de perfectionnement et de formation. Des colloques, conférences et programmes dans divers domaines spécifiques et élaborés sur mesure notamment ressources humaines, relève, innovation, technologie de l’information et manipulation et gestion des réseaux sociaux, seront offerts. Au cours des trois dernières années, 449 personnes ont assisté aux 22 activités de formation et de perfectionnement. Ces activités ont généré, par la SADC et ses partenaires, des investissements totaux de 210 861 $.

Chantier Relève

Le projet Chantier Relève se poursuivra entre autres avec des ateliers d’information par petits groupes sur différents sujets concrets touchant la main d’œuvre et par la publication d’un guide sur les aspects humains d’un transfert d’entreprise. C’est en 2018 que la SADC, en collaboration avec Emploi Québec, la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau, le Carrefour jeunesse emploi Vallée-de-la-Gatineau, la Caisse populaire de la Haute Gatineau et la Chambre de commerce de Maniwaki, Vallée-de-la-Gatineau, a entamé une enquête de main d’œuvre auprès des entreprises de la région. La participation des entrepreneurs à cette enquête a permis à la SADC et à ses partenaires de bien cerner les enjeux afin d’arrimer leurs actions aux cours des prochaines années.

Défis de taille

Selon la SADC, l’avenir se présente avec des défis de taille pour le développement économique local. Comme l’indique Pierre Monette « la prochaine année devrait tout d’abord en être une de recherche et de veille dans un projet visant à développer plus de relations d’affaires entre notre territoire et celui de la région urbaine de proximité qu’est Gatineau-Ottawa. L’année qui débute en sera une de structuration de ce projet qui, nous l’espérons, aura un effet positif sur la Vallée-de-la-Gatineau en y suscitant des investissements commerciaux supplémentaires »

Partager:

Lyne Bélisle , Pigiste

Lyne Bélisle

  • Courriel

À ne pas manquer