Partager:
29 mai 2019

Championnats nationaux autochtones de hockey

Kitigan Zibi est bien représenté

Destiny «Kool-Aid» Cote, Mercedes «Go-Go» Cote, Shayden Decoursay Whiteduck et Wynston Iserhoff, tous de Kitigan Zibi, ont représentés la région avec l’équipe Porte de l’Est et du Nord (PEN) dans la catégorie des 13 à 17 ans aux Championnats nationaux autochtones de hockey (CNAH). Les Championnats se sont déroulés du 6 au 12 mai à Whitehorse au Yukon.

Jordan Maheu , pigiste

De gauche à droite. Wynston Iserhoff, Shayden Decoursay Whiteduck, Mercedes «Go-Go» Cote et Destiny «Kool-Aid» Cote (photo: Jordan Maheu – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
De gauche à droite. Wynston Iserhoff, Shayden Decoursay Whiteduck, Mercedes «Go-Go» Cote et Destiny «Kool-Aid» Cote (photo: Jordan Maheu – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).

Organisés chaque année depuis 2002, les CNAH encouragent le développement du hockey autochtone local et régional. Les Championnats regroupent certains des meilleurs athlètes autochtones de niveau bantam et midget.

18 équipes compétitionnent aux CNAH, soit neuf équipes dans la division féminine et neuf équipes dans la division masculine. Tous les provinces et territoires du pays sont représentés. L’équipe des quatre jeunes de la région regroupe les meilleurs joueurs indigènes des quatre coins du Québec.

«Ces championnats fournissent une merveilleuse occasion de montrer à l’échelle du pays notre territoire et le talent de nos athlètes, en plus de donner aux membres de notre communauté la possibilité de regarder du hockey de compétition enlevant», a écrit la présidente des CNAH 2019, Michelle Dawson-Beattie, sur le site web des CNAH.

Le processus derrière leur sélection

Les quatre jeunes ont été sélectionnées après avoir montré leur talent au camp de sélection à Kahnawake au Québec en territoire Mohawk. Le camp a duré une fin de semaine à l’occasion de deux parties et d’une pratique.

Des frais de déplacement et d’hébergement sont exigés pour participer aux CNAH. Cela peut compliquer considérablement la participation des jeunes au tournoi dépendamment de la situation financière de leurs parents. Les frais demandés cette année étaient de 1 500$.

«Plusieurs jeunes indigènes aimeraient vivre cette expérience, mais ce n’est pas tout le monde qui a les moyens financiers de payer les frais d’hébergement et de déplacement. Il peut alors arriver que d’excellents joueurs ne puissent pas vivre cette expérience parce qu’ils sont limités dans leurs revenus», a indiqué la mère de Kool-Aid et Go-Go, qui enseigne à l’école de Kitigan Zibi, Celine Whiteduck.

Les jeunes ont travaillé fort pour avoir l’opportunité de participer à ce prestigieux tournoi.

«Les jeunes ont dû faire des événements de collecte de fonds pour payer les frais. Ils ont aussi dû solliciter l’aide de différentes personnes de la communauté pour leur permettre de vivre cette expérience», a précisé Celine Whiteduck.

Destiny «Kool-Aid» Cote

Âgée de 16 ans, Kool-Aid en était à sa quatrième année aux CNAH avec l’équipe PEN. Elle a été la capitaine de l’équipe pendant les deux dernières années. Elle avait 13 ans la première fois qu’elle a représenté sa communauté aux CNAH.

Elle qui adore voyager, elle a pu se promener dans les rues de Mississauga en Ontario, de Cowichin en Colombie-Britannique, de Membertou en Nouvelle-Écosse et de Whitehorse au Yukon grâce aux CNAH.

«C’était vraiment différent parce que c’était l’endroit du Nord le plus éloigné où je sois jamais allée. C’était vraiment un long trajet d’avion! Il a aussi fallu s’adapter aux différents paramètres du climat là-bas. Ici, la nuit, c’est toujours noir, et le jour, plus lumineux, mais au nord pendant l’hiver, c’est toujours noir autant la nuit que le jour. Puis, en été c’est lumineux la nuit et le jour. Lorsque nous y sommes allés, il n’y avait que quatre heures de noirceur pendant la nuit», a affirmé la sœur aînée Destiny «Kool-Aid» Cote.

Ailier gauche, Kool-Aid a toujours porté les couleurs des Mustangs de Maniwaki. Elle vient de terminer sa deuxième saison au niveau Midget B en tant qu’assistante-capitaine.

Mercedes «Go-Go» Cote

Âgée de 13 ans, la sœur cadette en était à sa première expérience aux CNAH. Elle était d’ailleurs la plus jeune joueuse du tournoi.

Son entraîneur aux CNAH, Trudy Jacobs, l’a qualifiée, après l’avoir vue décrocher le titre de joueuse du match, d’une défenseure donnant un effort constant et étant agréable à entraîner.

Cette saison, Go-Go a joué avec les Mustangs de Maniwaki au niveau Bantam BB. Par ailleurs, un de ses coéquipiers était Wynston Iserhoff.

La défenseure a représenté la région de l’Outaouais en hockey féminin aux derniers Jeux du Québec et elle a remporté la médaille d’argent.

Shayden Decoursay Whiteduck

Âgée de 14 ans, Shayden en était à sa deuxième présence aux CNAH. L’an dernier, elle avait accompagné Kool-Aid au tournoi à Membertou en Nouvelle-Écosse.

Avec son équipe régulière, les Mustangs de Maniwaki du niveau Bantam B, la défenseure était la leader incontestée.

Wynston Iserhoff

Né à Val-D’Or, Wynston y a commencé sa carrière de hockey mineur. Arrivé à Maniwaki en bas âge, il a manqué une saison pour ensuite poursuivre sa carrière de hockey mineur avec les Mustangs de Maniwaki.

«J’essaie toujours de jouer dans la meilleure catégorie possible», a dit Wynston Iserhoff qui a évolué la saison dernière au niveau bantam BB.

Tout comme Go-Go, Wynston en était à sa première présence aux CNAH et il en était le plus jeune joueur. Les mises en échec étaient permises dans la division masculine alors le jeune homme de 14 ans était un peu intimidé.

«Honnêtement, j’avais peur parce que j’étais le plus jeune joueur du tournoi et le plus petit. Mais, c’était une belle expérience», a mentionné Wynston Iserhoff.

Les prochaines étapes

Go-Go et Shayden joueront prochainement à un tournoi de niveau Bantam AAA à Ottawa avec les «First Nations Lady Elite AAA» en espérant se démarquer. Elles sont passionnées par le hockey et souhaitent toujours s’améliorer.

Wynston a les mêmes ambitions et il jouera prochainement quant à lui à un même type de tournoi à Boston avec les «First Nations Elite AAA».

Après Whitehorse, c’est Regina en Saskatchewan qui sera la ville hôte de la prochaine édition des CNAH. Il s’agira d’ailleurs de la dernière occasion de participer à ce tournoi pour Destiny «Kool-Aid» Cote.

Cette dernière espère faire le saut au rang collégial ou de jouer au niveau junior AA avec les filles dès l’an prochain.

Difficile de se démarquer

Celine Whiteduck estime que la participation des jeunes joueurs de Kitigan Zibi à ces tournois «leur permettent d’être sur les radars des recruteurs d’équipe de rang collégial».

L’enseignante à l’école de Kitigan Zibi affirme qu’il est plus difficile pour les jeunes de la réserve de se démarquer étant donné qu’ils vivent en région éloigné.

«Les recruteurs ne viennent pas en région éloignée voir les filles, c’est à nous d’aller à eux dans différents tournois présentés en ville», a dit Mme Whiteduck.

Les trois jeunes femmes pleines d’ambition ont terminé l’entrevue en pensant à leurs prochains.

«Nous espérons que, grâce à notre expérience, d’autres jeunes joueuses de hockey de Kitigan Zibi auront cette possibilité à l’avenir. Nous avons bon espoir d’ouvrir la porte à de jeunes joueuses de hockey», ont mentionné Kool-Aid, Go-Go et Shayden.

Mercedes «Go-Go» Cote nommée joueuse du match aux Championnats nationaux autochtones de hockey (photo: gracieuseté – Celine Whiteduck).
Wynston Iserhoff nommé joueur du match aux Championnats nationaux autochtones de hockey (photo: gracieuseté – Erika Nika).
Mercedes «Go-Go» Cote et Destiny «Kool-Aid» Cote aux Championnats nationaux autochtones de hockey (photo: gracieuseté – Celine Whiteduck).
Partager:

Jordan Maheu , pigiste

  • Courriel

À ne pas manquer