Partager:
22 mai 2019

Foire alimentaire Croqu’Cœur

Un intérêt entrepreneurial dès l’école primaire

Le 16 mai, des élèves de l’école Sacré-Cœur de Gracefield et des gens de la communauté se sont rassemblés à l’occasion de la première édition de la Foire alimentaire Croqu’Coeur organisée par les deux élèves de la sixième année, Lysandre et Angélic. Plusieurs kiosques alimentaires et artisanaux y ont présenté des produits locaux.

Jordan Maheu , pigiste

Le comité organisateur derrière la Foire alimentaire Croqu’Coeur. De gauche à droite, Nanny Lévesque, Véronique Patry, Line Lyrette, Angélic, Nathalie Collin, Lysandre et Caly Vaillancourt (Jordan Maheu – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
Le comité organisateur derrière la Foire alimentaire Croqu’Coeur. De gauche à droite, Nanny Lévesque, Véronique Patry, Line Lyrette, Angélic, Nathalie Collin, Lysandre et Caly Vaillancourt (Jordan Maheu – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).

«Angélic et moi avons créé un événement pour que toute la communauté puisse voir ce que nous, les jeunes, on est capable de faire. Ce n’est pas parce qu’on est petit qu’on ne peut pas faire de grandes choses!», a mentionné l’élève de la sixième année Lysandre.

20 kiosques étaient présentés dans le but de faire rayonner l’école Sacré-Cœur et de permettre aux élèves participants de vivre une expérience entrepreneuriale.

14 groupes d’élèves y présentaient leurs différents projets. Un groupe offrait des livres de recettes conçues par les élèves de l’école. Des partenaires de classe offraient quant à eux des bouchées de barres tendres et de carrés au riz soufflé. Un autre kiosque offrait des napperons en tricot. Des tournesols, des fines herbes et des plants de tomates ont aussi été offerts à la communauté à travers différents kiosques.

«On voulait montrer aux gens ce qu’on était capable de faire parce qu’il y avait plein de beaux projets dans notre école», a affirmé Lysandre.

Des artisans de la communauté ont aussi été invités à rejoindre les élèves et à y tenir un kiosque. La poissonnerie de Gracefield, les Alpagas du Manitou, les huiles essentielles DoTerra, les Fruits du Sommet, le Mini-Marché de Gracefield, Produit Épicure et les Pédales Fruitées ont répondu présent.

Le travail derrière l’événement

De l’organisation à la logistique en passant par le travail physique, la Foire alimentaire Croqu’Coeur est le fruit d’un travail soutenu des élèves.

«Tout l’arrangement c’est leur travail. Les élèves ont charrié les tables et tout! Elles ont été vraiment autonomes», a dit avec fierté l’enseignante responsable Véronique Patry.

Le nom de l’événement est une création des deux élèves organisatrices, Lysandre et Angélic. Il s’agit d’une association entre l’action de manger et le nom de l’école. Angélic est d’ailleurs l’artiste derrière l’affiche de l’événement ayant été exposée dans les différents commerces de la municipalité.

Lauréat du «Défi Osentreprendre»

La Foire alimentaire Croqu’Coeur est lauréate au niveau local et régional du «Défi Osentreprendre». Le 12 juin prochain, le groupe d’organisateurs ira à Québec pour la finale nationale du défi.

«D’après moi, on a été lauréat parce que l’événement touche beaucoup la communauté, l’entrepreneuriat et le leadership chez les jeunes», a affirmé Véronique Patry.

Un comité de professeurs a soutenu les deux élèves de la sixième dans la réalisation de ce projet. Il s’agit de Nanny Lévesque, Nathalie Collin, Caly Vaillancourt, Line Lyrette et de l’enseignante responsable, Véronique Patry.

«Toutes les professeurs et les élèves ont vraiment embarqué dans le projet. Déjà avant que l’on fasse la foire, il y avait des projets en cours comme le club de tricots et le jardinage pour le premier cycle. C’était une belle opportunité étant donné qu’Angélic et moi aimons vraiment organiser», a affirmé Lysandre.

Qu’en est-il pour le futur de la foire alimentaire?

Questionné sur le futur de l’événement vu que les deux élèves fondatrices quitteront pour le secondaire, Mme Patry a répondu qu’un retour de la Foire alimentaire Croqu’Coeur «reste une possibilité si elles veulent refaire l’événement étant donné que l’école regroupe le niveau primaire et secondaire. C’est leur décision, on est là pour les supporter».

Lysandre et Angélic souhaitent non seulement le retour de la foire alimentaire, mais elles souhaitent que ça devienne une tradition pour l’école. Il est toutefois trop tôt pour confirmer le retour ou non de l’événement.

Le kiosque des «Alains» offrant des fines herbes (Jordan Maheu – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
Le kiosque «Les Pédales Fruitées» (Jordan Maheu – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
Le kiosque offrant des barres tendres et des carrés au riz soufflé (Jordan Maheu – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
Partager:

Jordan Maheu , pigiste

  • Courriel

À ne pas manquer