Partager:
15 mai 2019

Déléage

Quatre conseillers demandent la démission du maire

Lors de l’assemblée du conseil municipal de Déléage du 7 mai dernier, les conseillers Michelle Briand, Jean-Pierre Morin, Denis Brazeau et Louise Charlebois ont voté pour la démission du maire, Raymond Morin, et la mise en tutelle de la Municipalité. Les conseillers dénoncent le manque de bienséance et l’abus de pouvoir du maire Morin.

Jordan Maheu , pigiste

De gauche à droite, les conseillers Jean-Pierre Morin, Louise Charlebois, Michelle Briand et Denis Brazeau (photo: Jordan Maheu – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
De gauche à droite, les conseillers Jean-Pierre Morin, Louise Charlebois, Michelle Briand et Denis Brazeau (photo: Jordan Maheu – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).

Les quatre conseillers reprochent au maire de n’avoir aucune transparence avec le conseil, de prendre des décisions sans en informer le conseil, d’empêcher les membres du conseil de participer à différentes rencontres, de ne pas suivre les lignes hiérarchiques de la fonction de maire, de porter de graves accusations de fautes à tort envers des employés et des membres du conseil, de divulguer plusieurs éléments confidentiels discutés lors des séances plénières, d’empêcher les conseillers de poser leurs questions lors des séances plénières, d’empêcher la direction générale de répondre à ces questions et de dénigrer ouvertement les membres du personnel et du conseil.

Les conseillers plaintifs ont aussi dénoncé l’intention du maire de faire l’embauche d’un contremaître de voirie sans en informer le conseil, en plus de s’interposer dans tous les départements de juridiction de la direction générale.

Ils soulignent aussi que le maire a rendu le syndicat des employés mécontent de ses actions, en plus d’avoir mis l’ensemble du personnel fortement inconfortable par ses différentes interventions envers eux.

Plaintes, démissions, congés de maladie

Michelle Briand, Jean-Pierre Morin, Denis Brazeau et Louise Charlebois affirment que des plaintes pour harcèlement psychologique ont été émises contre le maire au cours de la dernière année.

Les quatre conseillers dénoncent également les nombreux congés de maladie ainsi que les démissions de cadres et d’employés de la municipalité depuis la dernière année.

Pas moins de cinq personnes ont occupé le poste de directeur général en moins d’un an.

Au mois d’octobre de l’année 2018, l’ancien directeur des travaux publics a déposé des plaintes pour congédiement abusif et pour harcèlement psychologique.

Après seulement quelques mois à ce poste, l’ancienne directrice générale par intérim a démissionné en dénonçant de l’ingérence, du contrôle absolu et du dénigrement à son endroit.

Le député provincial de la circonscription de Gatineau, Robert Bussières, et le ministre provincial responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, ont été informés de la situation qui sévit présentement à Déléage.

La direction régionale du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) ainsi que la direction générale des opérations régionales du même ministère ont reçu la même information.

Par ce geste, les conseillers «souhaitent mettre le plus de pression possible sur l’ensemble du système afin d’obtenir une intervention forte et sans équivoque».

Partager:

Jordan Maheu , pigiste

  • Courriel

À ne pas manquer