Partager:
13 mai 2019

Chambre de commerce

Le souper de homards a affiché complet

Le nouveau virage de financement de la Chambre de commerce de Maniwaki et de la Vallée-de-la-Gatineau (CCMVG) semble être une réussite. Après le succès du «bien-cuit» de la préfète Lamarche, la première édition du «souper de homards» a aussi affiché complet. 155 personnes ont participé à la soirée-bénéfice qui s’est déroulée le 10 mai au Club de golf Algonquin de Messines.

Jordan Maheu , pigiste

La première édition du souper de homards de la CCMVG s’est déroulée le 10 mai au Club de golf Algonquin de Messines (photo: Pixabay).
La première édition du souper de homards de la CCMVG s’est déroulée le 10 mai au Club de golf Algonquin de Messines (photo: Pixabay).

«C’est une belle réussite, on affiche complet. On est vraiment content!», s’est réjouie la présidente du conseil d’administration de la CCMVG, Agathe St-Amour.

Initialement à chaque année, le Gala représente la campagne de financement majeure pour la CCMVG. Depuis 2017, la Chambre a pris un nouveau virage de financement en organisant davantage d’événements-bénéfice de plus petite envergure à raison d’un Gala aux deux ans.

«Les membres du conseil d’administration jugeaient qu’il y avait une répétition à chaque Gala. C’était souvent les mêmes entreprises qui y participaient et se démarquaient. Ça devenait redondant», a expliqué le coordonnateur de la CCMVG, Rémi Lafond.

«Vu que le Gala est aux deux ans, le souper de homards devrait venir compenser», a souligné Agathe St-Amour. Rémi Lafond se dit sûr que l’événement du 10 mai dernier a au moins amassé 5 000$. Une soirée-bénéfice comme celle-là rapporte environ 4 000$. Il a cependant apporté la nuance que le montant varie d’une activité de financement à l’autre. En 2018, le Gala avait rapporté 16 000$.

Agathe St-Amour et Rémi Lafond ont déjà mentionné que le souper de homards sera de retour dès l’année prochaine. «On a déjà pris en note des correctifs pour améliorer l’édition de l’année prochaine», a dit Mme St-Amour aux 155 personnes présentes. Plusieurs personnalités d’affaires et politique de la Vallée-de-la-Gatineau ont profité de l’occasion pour faire connaissance. «C’est une belle occasion de faire du réseautage! On a besoin de socialiser et de se rencontrer, une soirée comme celle-ci, ça s’y prête facilement», a affirmé Agathe St-Amour.

Partager:

Jordan Maheu , pigiste

  • Courriel

À ne pas manquer