Partager:
23 avril 2019

Tourisme

La MRC actualise son plan d’action

Au cours d’un 5 à 7 le 17 avril dernier, la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau (MRCVG) a annoncé une mise à jour du Plan d’action en tourisme ainsi que la stratégie dans le dossier de la Route touristique de la Vallée-de-la-Gatineau.

Lyne Bélisle , Pigiste

L’évènement a attiré 80 personnes (photo: Lyne Bélisle – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
L’évènement a attiré 80 personnes (photo: Lyne Bélisle – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).

Devant plus de 80 personnes, majoritairement des entrepreneurs, des élus et partenaires, la préfète Chantal Lamarche a pris la parole: «En tant qu’entreprises, partenaires ou élus, nous sommes tous concernés par les orientations qui guident la croissance touristique de la Vallée-de-la-Gatineau. Je suis ravie de constater la collaboration des tous; le conseil des maires en particulier pour le soutien indispensable; c’est très apprécié et productif vers le succès d’une destination commune», a-t-elle déclaré.

La directrice générale de la MRCVG, Lynn Kearney a ajouté que «Tous ensemble nous devrons faire découvrir la région autrement, en offrant des expériences distinctives axées sur la beauté des paysages, l’hospitalité, les produits et les activités plein air quatre saisons, plaçant les touristes et visiteurs au cœur du développement stratégique touristique».

L’agente de développement Tourisme à la MRC, Caroline Marinier, a également pris la parole: «Les rivières, les lacs et bassins sont bien évidemment des paysages qui séduisent et attirent les visiteurs mais il y a aussi le tourisme culturel, le plein air, l’agrotourisme, les sports (motorisés, ski alpin et de fond, hockey, rallys etc.) qui sont des secteurs qui priment. À ceux-ci viennent s’ajouter différents attraits et festivals qui bonifient une offre de services diversifiée sur les plans de l’hébergement et de la restauration. Le vélo (et le circuit de 72 km, dont 28 km pavé, aménagé en site destiné aux cyclistes et aux piétons) constitue également un élément touristique très porteur auprès des visiteurs, sans oublier les adeptes de la région. Voilà pourquoi nous vous soumettons un Plan d’action en tourisme et un dossier de la création d’une Route touristique de la Vallée-de-la-Gatineau».

Au niveau du plan d’action, le défi est de s’assurer de positionner la destination de la Vallée-de-la-Gatineau dans la tête des visiteurs avec des éléments distinctifs pour créer le désir de venir y passer un séjour. On vise notamment à créer et entretenir le sentiment de fierté de la région chez les résidents afin de d’accueillir et d’informer au mieux les touristes.

La Route touristique de la Vallée-de-la-Gatineau

Beaucoup d’énergie est consacrée à la conception d’une route touristique sur le territoire de la Vallée-de-la-Gatineau. Elle aurait comme objectif de faire découvrir la région dans toute son authenticité. Une route clairement signalisée et conçue pour mettre en valeur les joyaux culturels et naturels régionaux. Cette route oscillerait sur un trajet pittoresque avec une thématique distinctive. Elle relierait un certain nombre de sites touristiques évocateurs et ouverts aux visiteurs. Elle leur offrirait un accès facile à une variété de services complémentaires. Somme toute, un regard intime relié au patrimoine de la région tant au niveau culturel, historique ou naturel.

La mise en place d’une route touristique permettra d’organiser l’offre autour d’un thème précis et d’un trajet particulier. Le projet est en développement. La route, qui sera officiellement reconnue sous la bannière de la Route de l’Eau Vive, sera consacrée la 18e route touristique officielle du Québec en 2022. Caroline Marinier a terminé ainsi son exposé sur le dossier: «La Route de l’Eau Vive et ses neuf routes complémentaires deviendront, auprès des clientèles, des mécanismes privilégiés pour découvrir et explorer la région et y pratiquer des activités de plein air variées, tout en apprenant sur la forêt, l’histoire de la région et parallèlement sur la culture autochtone».

S’actualiser

Face aux constats des besoins d’innovation et d’entrepreneuriat, et dans une industrie touristique en pleine évolution, la MRCVG maintient que la région doit se distinguer et tirer son épingle du jeu en tant que destination.

Caroline Marinier soutient que «Nous sommes dans l’obligation de nous actualiser et de travailler tous ensemble pour faire rayonner davantage notre région dans le but d’augmenter le nombre de visiteurs et séjours touristiques dans notre région. Pour ce faire, la vision du développement touristique de la Vallée-de-la-Gatineau se base sur quatre éléments essentiels dont la fierté des citoyens qui passe par la connaissance et l’amour de leur milieu, l’engagement de tous les acteurs de la communauté, la collaboration et l’écoresponsabilité comme moteur de développement durable».

L’évènement était organisé par la Chambre de commerce de Maniwaki et de la Vallée-de-la-Gatineau.

Partager:

Lyne Bélisle , Pigiste

Lyne Bélisle

  • Courriel

À ne pas manquer