Partager:
18 avril 2019

Pour l’élaboration de son plan stratégique

La Table agroalimentaire de l’Outaouais consulte la Haute-Gatineau

Le 9 avril 2019, à la Salle du Conseil de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau à Gracefield, c’était le lancement de la démarche d’élaboration du Plan de développement bioalimentaire de l’Outaouais 2019-2024.

Lyne Bélisle , Pigiste

Une vingtaine de personnes ont participé à la rencontre (photo: gracieuseté – TAO).
Une vingtaine de personnes ont participé à la rencontre (photo: gracieuseté – TAO).

La Table agroalimentaire de l’Outaouais (TAO) a organisé une consultation publique afin de mobiliser les producteurs, ainsi que d’autres acteurs importants tels restaurateurs, transformateurs, détaillants, consommateurs et partenaires, dans l’élaboration de son plan stratégique.

L’objectif de la consultation était principalement destiné à l’identification des enjeux et des axes d’intervention prioritaires, à la définition de la vision concertée de développement et à la production du plan d’action.

Une occasion pour les entreprises et les intervenants de discuter des orientations stratégiques, des objectifs et des plans de pistes d’action à retenir dans la planification bioalimentaire régionale.

Le secteur bioalimentaire c’est quoi?

Selon la définition du Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), le secteur bioalimentaire regroupe l’ensemble des activités économiques reliées à la production agricole, aux pêches et à l’aquaculture, à la transformation des aliments et des boissons, au commerce de ces produits ainsi qu’à la restauration.

Au Québec, on distingue l’industrie bioalimentaire de l’industrie agroalimentaire. Alors que l’industrie agroalimentaire s’intéresse essentiellement aux produits agricoles, l’industrie bioalimentaire inclut les produits de la mer.

Une rencontre riche en discussions constructives

Plus de 20 personnes ont participé aux ateliers dont des entrepreneurs bioalimentaires, des intervenants du milieu ainsi que des élus. Lors des ateliers, il a été question de dresser le bilan de la planification stratégique agroalimentaire de l’Outaouais 2013-2018 et de la renouveler afin de l’adapter aux nouvelles préoccupations et à la réalité d’aujourd’hui.

Il a aussi été question d’encadrer et de stimuler le développement du secteur bioalimentaire de la région ainsi que de définir des axes d’intervention prioritaires et concerter les actions des partenaires sectoriels et régionaux.

Les opportunités face à la concertation

Un éventail d’opportunités s’offre dans l’applicabilité du développement bioalimentaire dont l’entrepreneuriat, la formation de la main-d’œuvre/ressources, le soutien et les services aux entrepreneurs, la recherche et l’innovation, la commercialisation ainsi que les activités de production agricole.

Priorités bioalimentaires

Cette démarche de renouvellement de la planification bioalimentaire régionale est réalisée par la TAO en collaboration avec un comité composé de différents acteurs et intervenants du secteur. Le projet est financé par le MAPAQ, dans le cadre du programme «Territoires: Priorités bioalimentaires».

Partager:

Lyne Bélisle , Pigiste

Lyne Bélisle

  • Courriel

À ne pas manquer