Partager:
11 avril 2019

Réparation du pont à Bouchette

Sept à huit mois de travaux à prévoir

Dernièrement, le ministère des Transports (MTQ) a annoncé des investissements majeurs pour la région de l’Outaouais. Des travaux de réfection concernant les infrastructures sont prévus. À Bouchette, c’est le pont qui fera l’objet de toutes les attentions.

Kathleen Godmer , Journaliste

Ce sont entre 1M$ et 5 M$ qui seront investis par le MTQ pour la réfection du pont à Bouchette (photo: gracieuseté – Municipalité de Bouchette)
Ce sont entre 1M$ et 5 M$ qui seront investis par le MTQ pour la réfection du pont à Bouchette (photo: gracieuseté – Municipalité de Bouchette)

Rosalie Faubert, conseillère en communication au MTQ-Outaouais, a expliqué en détail ce que seront projets et travaux. À Bouchette, le MTQ prévoit réparer la structure du pont sur la rue du Pont, au-dessus de la rivière Gatineau. Un projet qui coûtera entre 1 M$ et 5 M$.

Les travaux pour la réparation de la structure du pont s’effectuent dans le cadre du processus d’entretien normal d’une structure. Le pont a été construit en 1929 et des inspections ont révélé que des travaux de remplacement et de réparation des éléments structuraux devaient être effectués. Le projet inclut, entre autres, le remplacement des éléments du tablier du pont, la reconstruction de dalle, le remplacement et l’addition de joints.

Un appel d’offres a été publié le 6 février dernier et le contrat est en attente de conclusion. Il est prévu que les travaux commencent à l’été 2019, pour une durée d’environ 26 à 30 semaines.

Durant les travaux, des fermetures complètes du pont sont à prévoir en dehors des heures les plus achalandées. Toutefois, l’horaire des travaux reste encore à déterminer.

Du côté de la Municipalité

Claudia Lacroix, directrice générale, a expliqué que «C’est vraiment le MTQ qui, après une inspection, a conclu que des travaux étaient nécessaires. Présentement, le pont est ouvert. Son état n’a pas occasionné d’autre problématique, il n’y a pas eu d’accident. C’est vraiment au niveau de la structure. C’est certain qu’on est content que le MTQ investisse enfin parce que le pont est sous sa responsabilité. Il est un accès essentiel pour nous, pour les deux rives, considérant qu’il sépare la municipalité en deux. Ce ne sera pas la première fois qu’on va procéder à la fermeture du pont pour procéder à certains travaux. Antérieurement, il y a déjà eu des travaux majeurs de fait. On sait donc que pour la municipalité, pour les citoyens et pour les villégiateurs, la fermeture du pont va demander des ajustements et causer quelques désagréments. Les gens qui arrivent de Gatineau vont devoir prendre le chemin à Point Comfort et ceux en provenance de Maniwaki devront faire le détour par Déléage ou Ste-Thérèse-de-la-Gatineau. Le détour sera assez considérable».

Pour sa part, le maire, Gilles Bastien, a raconté qu’une demande avait été faite au MTQ, en 2017, afin qu’une traverse piétonnière soit ajoutée au pont pour que ce soit plus facile pour les gens d’avoir accès aux deux rives et ce, de façon sécuritaire.

«Notre municipalité est sur les deux côtés de la rivière et on est le seul pont sur la rivière Gatineau, entre Grand-Remous et Gatineau, qui n’a pas de traverse pour les piétons», a-t-il précisé.

«Le MTQ était d’accord avec le projet, mais n’assumait pas plus de 50% des frais estimés à près de 1 M$; impossible pour nous. Quand on a voulu savoir pourquoi, ils nous ont dit que dans le cas d’un pont neuf, ils assumaient la construction d’une traverse, mais pour un pont déjà existant, ils ne faisaient que contribuer. Ce que j’en conclus, c’est qu’ils accordent beaucoup plus d’importance à la sécurité des voitures, qu’à celles des piétons», a renchéri le maire, assurant aussi qu’il reviendrait à la charge.

«Pour les citoyens et pour les villégiateurs, la fermeture du pont va demander des ajustements et causer quelques désagréments.» – Claudia Lacroix, directrice générale de Bouchette

Partager:

Kathleen Godmer , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer