Partager:
7 mars 2019

Service de transport collectif

Pas besoin d’être un bout de chou ou un élève pour monter à bord d’un autobus scolaire

Le Guichet unique en transports adaptés et collectifs (GUTAC), Services de transport à Pontiac et la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais (CSHBO) se rallient en offrant un service de transport collectif aux citoyens de la Vallée de-la-Gatineau et du Pontiac.

Lyne Bélisle , Pigiste

Depuis septembre dernier, il est possible pour les adultes d’utiliser les autobus scolaires pour se déplacer sur le territoire (photo: gracieuseté – CSHBO).
Depuis septembre dernier, il est possible pour les adultes d’utiliser les autobus scolaires pour se déplacer sur le territoire (photo: gracieuseté – CSHBO).

Depuis septembre, les citoyens de la région peuvent utiliser les places disponibles dans les autobus scolaires de leur municipalité respective. Le service de transport collectif permettra aux adultes de se déplacer dans la région selon les parcours et les horaires déjà établis des autobus scolaires.

Le défi de la mobilité durable en région

Des choix se sont imposés en matière du transport collectif viable dans la région. Les options étant très limitées afin de répondre aux besoins, cette initiative pilotée par le GUTAC, en partenariat avec la CSHBO, s’inscrit dans le cadre d’une stratégie qui vise une meilleure occupation du territoire en consolidant un service de transport collectif.

Le transport collectif est un moteur du développement économique

Derek Ardis, du Service des ressources financières et du transport scolaire à la CSHBO précise que «Le transport collectif que nous proposons pourrait s’avérer être un soutien au développement économique. Il implique la mobilité de la main-d’œuvre, l’accessibilité aux emplois, aux établissements d’enseignement, etc. La mobilité est à la base de la vitalité sociale, car elle rend à portée les services essentiels, les activités communautaires, notamment en région où elle contribue à briser l’isolement».

Jusqu’à maintenant, le projet étant à l’état embryonnaire n’a inscrit que très peu d’usagers qui se sont prévalus du service de transport collectif. Nonobstant, les partenaires sont d’avis qu’il faut poursuivre et garder le cap sur l’objectif de l’initiative innovatrice dans la région. La perspective d’un accommodement de transport collectif régional trace un avancement vers une mobilité durable, viable ainsi qu’à un essor socioéconomique.

Sécurité des enfants assurée

L’adhérence aux règles et aux conduites de sécurité demeure une priorité pour la CSHBO, GUTAC et Services de transport à Pontiac. La CSHBO réitère que les normes de sécurité seront appliquées rigoureusement en matière de sécurité des enfants qui, dorénavant, partagent avec des adultes les sièges disponibles dans les autobus scolaires. L’usager voulant se prévaloir du service devra remplir un formulaire d’adhésion, fournir une photo passeport pour la carte d’embarquement, compléter et signer un formulaire de vérification d’antécédents judiciaires et se procurer les passes d’embarquement dans les différents points de service. L’adulte devra s’asseoir à un endroit désigné par le conducteur. Un comportement exemplaire à bord de l’autobus scolaire est de mise en tout temps.

Point de vue de la collectivité

Selon les partenaires impliqués, «Afin de participer à la vitalité de la communauté, il devient essentiel d’offrir des options comme celle-ci aux citoyens. Une possibilité d’accéder aux services, notamment en matière de santé, d’éducation, d’emploi ou de loisirs».

Partager:

Lyne Bélisle , Pigiste

Lyne Bélisle

  • Courriel

À ne pas manquer