Partager:
19 février 2019

Lancement du livre «Inceste» de Anne Potvin

Écrire dans l’espoir d’aider

L’auteure Anne Potvin fera le lancement de son livre «Inceste», le 28 février prochain au restaurant le Rabaska de Maniwaki. L’auteure invite la population à venir la rencontrer et découvrir ce livre qui pourrait être un outil pour certains.

Kathleen Godmer , Journaliste

L’auteure Anne Potvin fera son lancement de livre à Maniwaki, le 28 février prochain (photo: gracieuseté – Anne Potvin).
L’auteure Anne Potvin fera son lancement de livre à Maniwaki, le 28 février prochain (photo: gracieuseté – Anne Potvin).

Le lancement de livre est fait en collaboration avec le CALACS. C’est un organisme communautaire autonome et féministe qui œuvre en intervention, en prévention et en défense de droits en lien avec la violence sexuelle.

Inceste

Dans ce livre, l’auteure raconte son histoire, sans négliger aucun détail des évènements vécus. Le lecteur aura droit aux vraies paroles dites par l’agresseur (le père) lors des situations d’agressions.

Au fil de la lecture, on découvre de quelle façon Mme Potvin s’en est sortie, ainsi que le résultat final au palais de justice. «Ce témoignage est un outil qui donnera espoir et force aux victimes d’inceste. Même les gens qui n’ont pas vécu personnellement de tels sévices en sortiront avec une meilleure compréhension du problème mental qui habite la tête d’un agresseur», a expliqué l’auteure.

Victime ou non de tels actes, le lecteur se sentira certainement interpellé par ce témoignage. «L’inceste est encore un sujet tabou dans notre société. Plus nous en parlerons, moins ces agresseurs auront libre cours à leurs pulsions sexuelles. Puisque je suis capable d’en parler, malgré mon passé, je me devais d’aider la société à évoluer face à ce fléau», a précisé Mme Potvin.

Certaines personnes n’ont pas la force, souvent par peur de raviver les souvenirs, de parler de ce qu’elles ont vécu. L’auteure se fait donc, en quelque sorte, la porte-parole de tous et démontre dans cet ouvrage qu’il est tout de même possible de se faire un avenir, une vie belle et heureuse, sans devenir prisonnière de la drogue, de l’alcool et de la dépression.

L’auteure

Femme d’affaires dans la Vallée-de-la-Gatineau, depuis l’âge de 25 ans, Mme Potvin a acquis, au fil des ans, quelques PME. Elle est connue dans la région de par ses entreprises, mais aussi pour son implication dans les dossiers chauds des municipalités du territoire.

Étant une élève avec une facilité d’apprentissage, elle a suivi plusieurs cours, après que sa phase «rebelle» d’adolescente soit passée, tel que le secrétariat et comptabilité, la psychologie de la petite enfance, la gestion financière d’entreprise et de développement, relation humaine et leadership.

Anne Potvin ne se qualifie aucunement comme une écrivaine, mais ayant de bons commentaires sur cet ouvrage, les gens lui demandent déjà une suite à «Inceste». L’auteure considère qu’il est intéressant pour le lecteur de savoir comment une enfant rebelle peut agir dans son quotidien après avoir subi de tels actes d’abus sexuels.

«Suite à la demande, je m’attèlerai surement prochainement au tome 2, qui lui, s’intitulera «Rebelle»… Tout simplement.» –Anne Potvin, auteure

Partager:

Kathleen Godmer , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer