Partager:
14 février 2019

Mont-Laurier & Maniwaki

La tempête a laissé entre 30 et 40 centimètres de neige

D’après le sommaire météorologique émis par Environnement Canada, la tempête qui a touché le Québec les 12 et 13 février a laissé entre 30 et 35 centimètres de neige sur les Hautes-Laurentides (Mont-Laurier) et de 35 à 40 centimètres en Haute-Gatineau (Maniwaki).

Simon Dominé , Journaliste

Comme dans le reste du Québec, les fortes chutes de neige, combinées à du vent et de la poudrerie, ont affecté les Hautes-Laurentides et la Haute-Gatineau les 12 et 13 février derniers (photo: Simon Dominé – Le Courant des Hautes-Laurentides / Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
Comme dans le reste du Québec, les fortes chutes de neige, combinées à du vent et de la poudrerie, ont affecté les Hautes-Laurentides et la Haute-Gatineau les 12 et 13 février derniers (photo: Simon Dominé – Le Courant des Hautes-Laurentides / Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).

«Le système dépressionnaire en provenance du midwest américain s’est transformé en tempête hivernale pour le Québec, informe Environnement Canada. La neige parfois forte a débuté en fin d’après-midi mardi sur le sud-ouest de la province et a atteint les régions du centre au cours de la soirée. Ce système majeur a laissé des quantités impressionnantes de neige sur le sud-ouest du Québec.»

Pas d’accident grave à déplorer

Le sergent Marc Tessier, du Service des communications de la Sûreté du Québec (SQ) a dressé le bilan de la tempête sur les réseaux routiers des MRC d’Antoine-Labelle et de la Vallée-de-la-Gatineau: «Quelques dizaines de sorties de route et collisions sur l’ensemble du territoire, mais rien de grave. Aucun blessé important».

La veille de la tempête, Environnement Canada avait enjoint aux automobilistes de redoubler de prudence, en raison des forts vents et de la poudrerie.

Un message relayé par le ministère des Transports du Québec (MTQ), qui avait invité les gens à adapter leur conduite à ces difficiles conditions routières. Il appelait celles et ceux qui le pouvaient à devancer ou reporter à plus tard les déplacements.

Pas d’école

À Mont-Laurier et à Maniwaki, les institutions scolaires ont joué de prudence. «Toutes les activités sont annulées (cours réguliers, formation continue, stages, etc.), avait averti le Cégep de Mont-Laurier le 13 février. Le personnel ainsi que les étudiants ne sont pas tenus de se présenter.»

La veille, la Commission scolaire Pierre-Neveu (CSPN) avait publié un message similaire: «(…) considérant le caractère exceptionnel de la situation, les établissements du primaire, du secondaire, de la formation générale aux adultes et de la formation professionnelle seront fermés pour les élèves et le personnel. Les services de garde seront fermés. Le centre administratif sera également fermé. Nous sommes désolés des inconvénients que cette situation peut représenter, mais la sécurité est un impératif impossible à contourner».

À Maniwaki également, la Commission scolaire des Hauts-Bois de l’Outaouais (CSHBO) a préféré fermer ses portes: «La CSHBO informe la population de son territoire que tous ses établissements, incluant les services de garde et le centre administratif, seront fermés le mercredi 13 février 2019, pour les élèves, le personnel et la population, et ce, en raison des conditions météorologiques».

«Ce système majeur a laissé des quantités impressionnantes de neige sur le sud-ouest du Québec.» – Environnement Canada

Partager:

Simon Dominé , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer