Partager:
5 février 2019

Les Forestiers trébuchent face aux Prowlers, mais résistent aux Titans

Pour leur première visite de la saison à Maniwaki, les Prowlers de Cornwall et les Titans de Vaudreuil-Dorion ont donné du fil à retordre aux Forestiers, qui ressortent de ces deux duels avec une victoire et une défaite.

Simon Dominé , Journaliste

Après s’être inclinés la veille d’un point face aux Prowlers de Cornwall, les Forestiers sont revenus en force face aux Titans de Vaudreuil-Dorion, pour signer une solide victoire de 9 à 5 (photo: Jonathan Samson – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
Après s’être inclinés la veille d’un point face aux Prowlers de Cornwall, les Forestiers sont revenus en force face aux Titans de Vaudreuil-Dorion, pour signer une solide victoire de 9 à 5 (photo: Jonathan Samson – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).

Rien n’y aura fait face au Prowlers. Malgré 63 tirs en leur faveur contre 48 pour leurs adversaires, les Forestiers se sont heurtés à un gardien en excellente forme le 2 février dernier. «Il a fait des arrêts clefs à des moments clefs, alors qu’on aurait pu mettre un clou dans le cercueil, résume sobrement Éric St-Amour, administrateur des Forestiers. Ils sont revenus avec des contre-attaques et ont fait des buts.»

Tout semblait pourtant sous contrôle pour les Forestiers dans ce match, mais il s’est soldé par une courte défaite de 6 à 5. «C’est sûr que les punitions ne nous ont pas aidés, plaide M. St-Amour. On a eu 22 minutes de punitions contre seulement huit pour eux.»

Ses joueurs ont renversé la vapeur le lendemain, alors qu’ils affrontaient cette fois les Titans. Les visiteurs ont été les premiers à marquer, mais les Forestiers ont par la suite eu les devants tout le temps.

«On espérait ne pas se faire jouer le même tour que contre Cornwall, mais cette fois-ci ç’a été, se réjouit M. St-Amour. Quand ils ont remonté ça à 6-5 et qu’on a commencé à avoir la frousse, Julian Dumont a marqué un but du poignet. Ça nous a fait un but d’assurance et après ça, on est partis et on a gagné 9 à 5. Mais le score de 9 à 5 ne reflète pas la partie. Ç’a été quand même serré. (…). À 6-5 à dix minutes de la fin, c’est jamais gagné!»

Avoir l’avantage de la glace pour les séries

Il reste deux matchs à jouer aux Forestiers – contre les Prowlers et les Titans – avant le début des séries, mais les dates n’étaient pas encore fixées au moment d’écrire ces lignes.

«Ça va commencer par une série suicide entre la position quatre et la position cinq, relate M. St-Amour. Présentement on est cinquièmes, avec un point de retard sur Fort-Coulonge. On aimerait vraiment les dépasser pour avoir l’avantage de la glace. On va travailler fort pour aller chercher ce point-là. Notre sort dépend des performances de Fort-Coulonge et des nôtres aussi. Il leur reste deux matchs. On vise deux grosses victoires pour aller chercher la quatrième position.»

Mentionnons pour finir que lors de leur match du 3 février contre Vaudreuil-Dorion, les Forestiers avaient prévu une journée «hockey mineur» pour leurs partisans: les jeunes de 17 ans et moins vêtus à l’effigie d’une équipe de hockey mineur avaient le droit d’entrer gratuitement dans l’aréna. Des prix de présence ont également été distribués et entre la première et la deuxième période, les joueurs Atome de Maniwaki se sont affrontés au cours d’un match amical.

«Présentement on est cinquièmes, avec un point de retard sur Fort-Coulonge. On aimerait vraiment les dépasser pour avoir l’avantage de la glace.» – Éric St-Amour, administrateur des Forestiers

Partager:

Simon Dominé , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer