Partager:
6 novembre 2019

Collecte de porte en porte des matières organiques

La MRC de la Vallée-de-la-Gatineau analyse ses options

Avec l’arrivée du compostage prévue en automne 2020, la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau (MRCVG) a mandaté la firme Solinov pour réaliser une analyse visant l’optimisation du déploiement de la nouvelle collecte des matières organiques et la possible prise en charge de toutes les collectes par la MRC. 

Jordan Maheu , pigiste

La collecte de porte en porte des matières organiques sera en service dans la Vallée-de-la-Gatineau à l’automne 2020 (photo : Pixabay).
La collecte de porte en porte des matières organiques sera en service dans la Vallée-de-la-Gatineau à l’automne 2020 (photo : Pixabay).

Dans le Plan de gestion des matières résiduelles de 2016-2020 de la MRC, il est écrit que les municipalités sont généralement responsables de la mise en œuvre des actions et opérations de proximité, telles que la collecte de porte en porte et la communication locale des services municipaux de gestion des matières résiduelles. Or, ce plan risque que changer dès 2020. Le 15 octobre dernier, le conseil des maires a adopté un règlement relatif à la déclaration de compétence de la MRCVG à l’égard de la collecte de porte en porte des matières résiduelles, pour toutes les municipalités de son territoire. Le conseil des maires vise ainsi une uniformisation des collectes et un contrôle des coûts de déploiement de la nouvelle collecte des matières organiques. « C’est un grand dossier que de lancer une nouvelle collecte. Mis à part les questions logistiques, il faut penser aux travaux de communication et de sensibilisation nécessaires. Dans cette optique, il vaut mieux envisager un travail commun que de répéter 17 fois le même travail dans les 17 municipalités formant la MRC », a expliqué la directrice du service de l’Environnement à la MRCVG, Kimberley Mason.

Fréquence

Étant donné que l’analyse est en cours, la MRC stipule qu’il est encore trop tôt pour parler de fréquence des collectes. La collecte des matières organiques devrait toutefois être plus fréquente que celle des déchets. 

« Il ne faut toutefois pas se fier à la fréquence actuelle de la collecte des déchets, car celle-ci pourrait être appelée à changer. Les modalités seront connues en 2020 », a précisé Mme Mason. 

Site de compostage de Kazabazua

« L’agrandissement du centre de traitement des boues sceptiques de Kazabazua est prévu, selon l’échéancier, pour le printemps ou l’été 2020 », a fait savoir Mme Mason. Cet agrandissement permettra l’installation d’un nouveau site pouvant traiter les déchets organiques. Ce nouveau site de compostage à Kazabazua permettra à la MRC d’avoir une nouvelle source de financement et de créer des emplois. 

Mme Mason a d’ailleurs rappelé que, puisque la MRC est propriétaire d'un site où elle pourra traiter son compost, cela évitera d’exporter les matières organiques à un autre site, comme celui de Lachute. Ainsi, la MRC évite les coûts d’enfouissement et de transport. Mme Mason a aussi souligné « une éventuelle redistribution du compost généré aux citoyens, ce qui évitera des achats de compost commercial et qui rendra aux citoyens le fruit de leur labeur pour avoir trié leurs matières organiques et participé à la collecte. »

Partager:

Jordan Maheu , pigiste

  • Courriel

À ne pas manquer